samedi 17 février 2018

Luang Prabang en 4 jours. (Laos)

J'aurai pu clairement tout faire en 2 jours.
Mais envie de prendre mon temps, pour une fois qu'en Asie je tombe sur une auberge spacieuse et qui donne envie de flemmarder ...

 Dimanche 11 février

Le bus arrive une heure plus tôt. Siège inclinable, j'ai encore moins bien dormi que dans le bus couchette. Je monte dans un tuk tuk collectif, qui me dépose devant la porte de l'auberge. Il y a un lit de libre, non préparé (draps non lavés) pour je prends quand même, c'est juste pour finir ma nuit.

Auberge Kounsavan  :


Je me lève à 9h, je paye le petit dej 1e, car c'est avant le check in. Ensuite, ce sera gratuit. Pastèque, œufs et pain. Thé ou café à volonté toute la journée. Grand espace commun intérieur et extérieur. Pas de restaurant ou d'agence de voyage, c'est une auberge comme je n'en avais pas vue depuis l'Amérique Latine. Oh ! Et une piscine.

6.5e la nuit, c'est moitié moins qu'en Argentine mais moitié plus qu’en Asie.


Je sors me balader dans la ville.

Des temples


De plaisantes petites rues calmes



Et d'autres plus animées




Le marché Navieng Kham, beaucoup de babioles (mais j'y trouverai enfin un cadenas, le mien ayant lâché) (pour vérrouiller les casiers lorsque le locker n'est pas fourni), et des produits frais :




j'acheterai 3 tomates, un concombre, une grappe de raisin, une mangue et un kaki. Pour 3e.
Ce qui est cher, car pour ce tarif vous avez 2 repas sur un stand et plus consistant que mes 2 repas de légumes et fruits que j'ai fait avec ces emplettes. Si la vendeuse n'a pas augmenté les prix devant mon allure de farang, alors je comprends que les gens d'ici préfèrent manger en extérieur que de cuisiner.

Je croiserai même un (vrai) petit supermarché, la première fois en Asie !
D'ailleurs au Laos, aucun Seven Eleven et encore moins d'enseigne internationale genre Starbucks ou Burger King.

En revenant de cette promenade, je me dis que j'aime déjà beaucoup Luang Prabang !

Je mange ma salade de crudité,
quelques longueurs dans la piscine puis je le dore au soleil pendant une heure. Ecriture, lecture et je ressors vers 17h pour gravir la centaine de marche du mont Phou Si (2e)


Il y avait déjà du monde mais j'ai pu avoir une place avec un joli panorama. Ce qui ne fut pas le cas de ceux arrivé en dernière minute.

Un peu avant 18h le soleil commence à se coucher :




Pour rougir petit à petit comme souvent dans les pays asiatiques :


Après ce magnifique spectacle, un tour au night market.

Beaucoup d'artisanat, assez varié, et avec des produits qui changent de ce que j'ai pu voir jusque là :

La faim me tenaille l'estomac, je tente une formule de soupe sur mesure.




Bon. J'ai choisi beaucoup beaucoup de choses, du coup c'était un peu cher. 4.8e.

Lundi 11 février 

Petit dej assez copieux (ils proposent aussi d'épais (mais trop gras) pancakes), et à 9h direction Kuang si Fall, mini van à 3.5e qui nous emmène sur les lieux et ensuite visite libre pendant 2h.
Je ferai la visite avec deux colombiens de l'auberge.

Des cascades magnifiques :






Une jolie balade en forêt :





On a terminé par une baignade dans un des bassin naturel. Enfin … jusqu’à mi-cuisse seulement pour moi, tellement c'était froid !


On rentre, je mange ma salade de crudité, et des bananes.

Je ressors marcher le long du mékong



pour demander les prix pour aller aux Pak Ou Cave le lendemain matin. Ca varie de 65 à 150 kips. Pas de resa à l'avance il faut venir le matin à 8h.

Je reviens à l'auberge, piscine, repos.

Pour le repas, j'opte pour une formule buffet au night market :



1.50e. Bien copieux.
Une jeune fille s'installe à la table, une moldavienne résidente du Canada qui voyage pour 6 mois en Asie, on discutera toute la soirée.

Mardi 12 février :

Vers 8h je suis sur les quais. Je ne retrouve pas l'offre à 65b vue la veille.
Je me fais arpenguer par un rabatteur qui propose 150b le tour. Je négocie à 100b et c'est parti :






Donc une grotte. Avec une multitude de représentations de boudha sous forme de statuettes.


Pas le truc le plus intéressant que j'ai vu mais la dégustation de whisky local (Laolao, fermentation de riz) me consolera :





Le reste du village est composé de stand de tisserandes :


Vers 13h, de retour à Luang Prbang, je mange un sandwitch.
1.50e.
Je compte mes sous et dépense le moins possible car il me reste 9e pour terminer le séjour au Laos et nullement envie de retiter de l'argent. Car ce qui me resterai, je serai obligée de le changer en bath thailandais et je perdrais au change (en plus des 1.7% de frais de retrait de ma banque et des frais de la banque locale).



Le sandwich est composé de tomate concombre salade lamelle de surimi. Une pate épicée, et une espèce de poudre de poisson.

De retour à l'auberge : piscine écriture lecture.
Deux personnes m'invitent à aller voir le coucher de soleil sur le Mékong. Un canadien qui voyage depuis 5 ans et une allemande en vacances pour 2 semaines.
Le gars qui tient l'accueil se joindra à nous.

Une bière, 1.50e.
La version brune de leur BeerLao nationale est tellement meilleure que la blonde...


Ils rentrent à l'auberge, je retourne manger au buffet au night market. En m'asseyant je reconnait quelques visages; ce sont des clients de l'auberge, des français. On passera le reste de la soirée ensemble; jeu de carte.

Mercredi 13 février

De nouveau sur les quais à 8h,
cette fois ci pour prendre une petite embarcation; je serais la seule occidentale à l'emprunter :





De l'autre côtéde la rive, le contraste est flagrant. Moins d'infrastructure, route non goudronnée, village traditionnel :




Puis débute le chemin qui mène aux temples et on retrouve une allée bitumée





Comme je n'ai presque plus de liquide, je ne visiterai pas les temples dont les frais d'entrée sont de 2e.
Je les admire de l'exterieur;
et je me ferai même virer d'un banc pù je m'étais assise pour écrire. Il était à proximité d'un temple ... j'ai contesté pour le principe, terminé ma phrase dans mon carnet et ai continué ma route à travers la forêt.








Arrivée au dernier temple qui apparait sur ma carte, le Wat Hadsiao (gratuit !) je vois un petit chemin bitumé en pente assez raide.

10 minutes de marche et whaou ... je découvre une succession de statues et d'édifices parsemés dans la forêt. L'ascension valait le coup :






Un ptite patte de poulet sur le retour. Pas mauvais mais y'a franchement pas grand chose à grignotter.



Resto en ville :



Avec wifi et une prise murale, j'y resterai 2h.

Retour à l'auberge, piscine sieste écriture en attendant mon bus de 17h qui arrivera à 18h.

Il m'emmène au terminal de bus. J'avoue avoir eu un petit moment de panique en voyant qu'il n'y avait que des hommes autour du bus couchette que j'allais emprunter.

Quelques minutes avant de démarrer, des femmes et des couples occidentaux sont montés dans le bus, me voila rassurée.

Ensuite ce fut chaotique. La route sinueuse, les laotiens qui parlent fort, rigolent, c'est un peu la fête dans ce bus.


Le lit est super dur mais je ne me plains pas, je n'ai pas eu à partager ma couche avec une autre personne.

A 22h, un arrêt en bord de route, en pleine campagne pour le repas à un stand.

Je prendrais le premier truc qui tombe sous mon regard, et du riz.

Arrivé à la moitié de mon plat, je découvre ceci.


Alors je ne sais pas. Un gros rat, une taupe ... ?
Je ne le saurais jamais !

Ca va, ce n'était pas mauvais. Un peu la texture d'un effiloché de boeuf; goût légèrement plus fort mais il y avait tellement de sauce piquante que bon ..
Surtout, c'était pas pratique à manger avec les mini os et la couenne ...

Ca ne m'empêchera pas de dormir; contrairement aux incessants coups de frein et de klaxons ... et nombreuses pauses pipi en bord de route  (alors la nuit ca va. Mais au petit matin, se cacher dans les fourrés ... bref.)


Bilan : j'ai vraiment beaucoup aimé cette ville. Un côté bohème et tranquille sur la rive droite,
et l'authenticité des villages de la rive gauche du Mékong.

De facon génerale, le Laos oscille entre tradition et une modernité à laquelle elle tente d'accéder.
Au vu de la mauvaise gestion des ordures (y'en a partout !) la transition a certainement été trop rapide.

Par contre, ce qui est étonnant, c'est que tout est 1 a 2 fois plus cher Thailande.

Je n'ai passé que 10 jours dans ce pays mais un pincement au cœur en partant.



Sur le même thème: 




Les récits de voyage :