mardi 27 octobre 2015

Un (bon) chocolat, c'est quoi ?





Avec mes copines blogueuses, nous nous sommes rendues à une conférence.
Et cela ne vous étonnera pas si je vous dis qu'il s'agissait d'une conférence sur le chocolat ?
On est gourmandes, ou on ne l'est pas !

On s'est abreuvées des paroles des trois intervenants, avant d'avoir la chance de déguster un chocolat noir, très pur, très authentique, une petite pépite.
J'y reviendrais plus tard ...

Le chocolat, c'est quoi ?
La question parait ... tout le monde sait ce qu'est le chocolat !
Vraiment ?
Je ne vais pas vous refaire toute la conférence, y'en aurait pour 2h30.
(Oui, assises pendant 2h30 dans la cave en tuffeau. Qu'est ce qu'on est saaaages !)



Maève, Neige, Julie et Juliet



Mais voici ce que j'ai retenu ...
                                                   

                                                  Un peu de biologie :

Issu du cacaoyer, dont la fleur pousse sur le tronc.
Il existe 3 grandes variétés : Criollo (5%), Forastero (80%) et Trinitario (15%).

Dans la cabosse, les fèves sont entourées du mucilage, une enveloppe blanchâtre et un peu gluante, sucrée ... au gout de litchi. Sur la variété Vietnamienne que j'ai gouté, on retrouvait des notes de mangue.  


 

                                                     Un peu d'histoire :

Peuple Maya, Afrique Centrale, 3eme siècle. Sous forme de boisson, mais servait également de monnaie d'échange.
Accentuation de l'exploitation à des fins économique, au Mexique, avec l'arrivée des conquistador Espagnol, 16eme siècle.
La première fois que les occidentaux y ont trouvé un intérêt gustatif, ce fut lors d'une expédition de Christophe Colomb.

Une petite recette de l'époque ?
Allez ...
Faire griller les fèves, les réduire en poudre. Verser de l'eau, transvaser plusieurs fois, d'un récipient à un autre, pour émulsionner. Filtrer. Ajouter, à votre convenance de quoi aromatiser cette potion : piment, maïs, sucre, vanille ou cannelle
.


Toutefois, ce n'est qu'au 18eme siècle que réellement, l'engouement autour du chocolat se créée. Et encore, cela reste un produit hautement élitiste.
La première boutique à démocratiser le chocolat et à le mettre au rang des confiseries, ce sera Cadbury en 1824.
D'autres grands nom suivront : Van Houten (1828), Poulain (1848), Lindt (1879).



                                         Un peu de technique :

Les fèves sont TRÈS amères, et nécessitent un série de transformation avant de se transformer en chocolat tel qu'on le connait.
Récolte => fermentation 1 à 3 jours => séchage => stockage => nettoyage => torréfaction => dépelliculage => broyage et mélange (lécithine de soja, vanille, autre adjonction) => conchage (raffinage) => tempérage et moulage.
Chaque étape à un rôle sur la qualité, la texture, le gout du produit fini.


le gruau : les fèves concassées et torréfiées
 

                                          Un peu d'économie :

Plus gros producteur : Ghana et Côte d'Ivoire.
La production mondiale a explosé dans l'entre-deux guerre, de façon exponentielle.
Aujourd'hui : 2.5 millions de tonnes.
En France : 6.3 kilo par habitant, par an (nous ne sommes que les 10eme consommateur. Premier : la Suisse, avec 11.9 kilo par tête.)
Inquiétude : distorsion de l'offre et de la demande. L'Inde et la Chine accèdent à ce marché, mais la production de suit pas. Les exploitations sont petites et vieillissantes et les changements climatiques à venir risquent d'être défavorables aux cultures.

Certains craignent une pénurie de cacao d'ici 2020. Pour le moment, cela n'impacte pas le consommateur, car il faut être honnête : dans le chocolat tout venant, la part réelle de cacao en tant que matière première est très faible.



                               Un peu d'éthique - From Bean to Bar :

La majorité des chocolatiers achète le chocolat tout fait (chocolat de couverture) pour leur création. Ils n'ont donc pas la maitrise de la qualité via le processus de fabrication.
Et puis, il y a ceux qui adhère au concept du Bean To Bar (de la fève à la tablette) et qui fabriquent leur chocolat de A à Z.
Pour en savoir plus, un entretien de Laurent Meudic par le site Détours Gourmand

Il n'existe que 200 chocolatiers au monde qui fabriquent leur propre chocolat à partir des fèves, dont moins d'une quinzaine en France (Bernache, Beussent, Bonnat, Chapon, Cazenave, Ferrier, Laia, Pralus, Pelen, Ducasse et Hévin.
Prochainement, Pierre Mirgalet devrait être le premier MOF à fabriquer son chocolat en Bean to Bar.



                                       Un cas pratique - Marou :


Marou est une entreprise créée par deux Français, basée au Vietnam. La production vietnamienne ne représente que 1% du marché mondial, pourtant le climat est propice à la culture du cacaoyer.

Samuel Maruta et Vincent Mourou ont voulu :
- un chocolat pur ( composition, seulement deux ingrédients : du cacao et du sucre. Point de lécithine, ni de vanille ni ... rien),
- une production maitrisée de A à Z grâce au bean to bar,
- mais aussi une éthique environnementale (plantation de nouveau cacaoyer sans déforestation)
- et sociale ( leurs fermiers sont payés dix fois plus cher que le salaire moyen local).


Le cacao de chaque tablette est issu d'une ferme distincte, les crus ne sont pas mélangés;
leur gamme de chocolat est donc de très grande qualité ... ce que nous avons pu constater !



On a dégusté 3 de leurs chocolat. On aurait pû d'avantage. Mais c'eut été abuser ;-)
Vraiment, c'est autre chose que ce qu'on trouve au supermarché.
Chaque carré est épais, onctueux et étrangement, pas si amer que ça, malgré la teneur entre 72 et 80% de cacao.
On ressent vraiment la note fraiche ou acidulée sur certain, plus âpre sur d'autres.

Cinq euros la tablette.
Oui, 5€.
Mais ... un chocolat pur, éthique, authentique, ça ne se dévore pas en une soirée devant une série TV.
Un demi ou un tiers de carré de temps en temps et la tablette peut durer un bon moment.
C'est aussi ça, savourer et apprécier les bonnes choses ...




                           Où trouver les chocolats Marou ?

A Tours, seulement dans la boutique La Balade Gourmande. (26 place du Grand Marché - 37000 Tours et 20 rue Balzac - 37190 Azay-Le-Rideau )

Ailleurs ?
Vous trouverez la liste des dépositaires de la marque sur leur site.






Intervenants à la conférence :
Loïc BIENASSIS, Chargé de mission scientifique à l’IEHCA
Laurent MEUDIC, expert en grands crus de cacao et propriétaire de la boutique "La balade Gourmande"
Samuel MARUTA,
co-fondateur des Chocolats MAROU


Les blogueuses présentes :
Juliet - The Cranky Cocktail  
Maeve - Mademoiselle Maeve
 Julie - Quand Julie Pâtisse


Si tu es Tourangelle, et blogueuse, et que tu as envie de participer à nos petites sorties ... tu peux nous contacter ici ;-)


jeudi 22 octobre 2015

Le Vide-dressing des Blogeuses Tourangelles #2.





C'était ma première participation à un vide-dressing.
Autant en tant que vendeuse, qu'en tant qu'acheteuse.

Je n'avais pas grand chose à vendre. Juste une valise de fringues, un peu de maquillage et des vernis à ongles. Je pense que j'étais celle qui avait le moins de "marchandises" ;-)
J'ai vendu la moitié de ce que j'avais emmené, pour 18€.
Vu que j'ai acheté 2 jean's, 1 pull, et 1 ... cookie vegan (mioum !) ...  on défalque 12€, 

bénéfice : 6€.
Cool.

J'y allais surtout pour participer, pour aider, pour l'ambiance et revoir certaines que je connaissais  :
Juliet - The Cranky Cocktail
Maeve - Mademoiselle Maeve
Noémie - Notre carnet d'aventure et Le petit monde de Noemie
Moricettte - Moricettte Youtube
Pauline - Dans ma boite
Laureen - Laureen Lifestyle


et rencontrer d'autres blogueuses de Tours.
Laura - Chala Mode
Sandrine - Projet Tours
Julie - Quand Julie Pâtisse

Murielle
- Woody Beauty

Julie - Mon petit monde de beauté
Charlotte
- Belleenceinte


L'organisation était au top : en 1h tout était installé, on était au taquet pour l'ouverture à 14h00.
Deux cabines d'essayage, un grand stand accessoires/produits de beauté, un autre pour les chaussures, et plusieurs portants avec les vêtements suspendus.





Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures

Il y en avait pour tous les goûts, toutes les tailles, et je pense que les visiteurs étaient satisfaits, car certains sont repartis avec des sacs remplis.

 



Photos prises à l'ouverture. Autant dire qu'une heure plus tard, la salle était bondée.
 Beaucoup de monde, les tourangeaux étaient au rendez-vous :

Maeve et Murielle



Il y avait aussi des animations.
- dégustation de vin, par les Grandes Caves de St Roch - Blanc Foussy, qui nous accueillaient dans leurs locaux pour cet événement :

Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures

Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures
Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures



- massages, prodigués par les élèves kiné de Tours :

- un stand de pâtisserie vegan, par l'association L214 (je vous en reparlerais une autre fois). Je leur ai acheté un cookie, donc. Noisette, coco, choco. Trop, mais trop mioum !
Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures

- une tombola, pour gagner des produits trop sympa :





           
Florilège de blogueuses :
                        
La Team Patin à Roulettes



Moi et Noémie

Noémie, Laura et ... Noémie
Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures


Pauline, Noémie et Laureen
Crédit Photo :@anbourgouin sur instagram
http://www.facebook.com/notrecarnetdaventures


La fine équipe : 
Juliet, Charlotte, Laureen, Julie, Murielle, Laura, Noémie,
Neige, Julie, Pauline, Maève


BONUS.

Après l'effort, le réconfort.
Un cupcake trop chou (et trop délicieux) fait par la blogueuse Quand Julie Pâtisse :




Avec tout ça, je suis sûre que je vous ai donné envie de venir au prochain vide-dressing.
Mais c'est quand ??? Et où ???
Pour le savoir, c'est facile, il suffit de s'abonner à la page Facebook des Blogueuses Tourangelles.
Clic ici ;-)

Et merci à Noémie et Antoine pour les photos ;-)


Neige

lundi 19 octobre 2015

Resto : La Cuisine du Monstre. [Tours]

C'est accompagnée de la blogueuse et amie Mademoiselle Maeve que j'ai découvert ce restaurant.

Il est situé non loin de la place du Monstre (ou Golem, c'est son autre petit nom).
Le voila :






C'est la raison pour laquelle ce restaurant a aussi son p'tit monstre. Que voici  :








A l'intérieur, ambiance épurée. Un peu trop peut-être, mais ce n'est que mon goût. Disons qu'avec une enseigne farfelue, je m'attendais à une déco un peu plus délurée :


Venons en à la carte.
Ce qui m'a plu, c'est qu'il y ai assez peu de plats.
8 entrées, 8 plats, 8 desserts, réparti sur deux menus, avec des produits récurrents dans chaque assiette, mais agrémentés de façon différente.
C'est souvent gage de qualité et de fraicheur, d'autant que tous les produits étaient de saison.
En discutant avec le gérant, on a apprit qu'effectivement, chaque aliment était sélectionné selon sa provenance et que tout est fait maison.
Bref, de l'authentique et du terroir comme j'aime.



Le plat que j'ai choisi :
Pavé de Cochon noir du Pays Basque (Kintoa), poêlés de champignons et pomme de terre :


 Cuisson parfaite, les pommes de terres étaient fondantes, la poêlée bien comme il faut.
Et le jus ... à tomber.
Simple, mais efficace.


 Celui de Maève :
  Truite de mer, risotto aux cèpes, jus de viande :




Je n'ai pas gouté, donc Maeve, si tu passes par là, tu peux laisser un commentaire pour donner tes impressions ;-)



Le budget : 
On a prit chacune seulement un plat, soit 15€.

Il est possible de commander un menu :
Plat + dessert                      20,50 €   
Entrée+plat                         22,50 €
Entrée+plat+dessert           28,00 €

Donc, tout à fait raisonnable.

Lorsque je vais au restaurant, il m'arrive parfois de prendre deux entrées. Elles sont ici à 7.50e, ce qui équivaudrait à 1 plat, en ayant deux assiettes ... deux fois plus de choses à gouter !
La prochaine fois, je ferais ça  ;-)


C'est où ?
51 place du grand marché, à Tours.
Leur site : http://www.lacuisinedumonstre.fr/


Neige
 

samedi 10 octobre 2015

Sortie blogueuses de Tours : inauguration Pomm'Poire.


Hier soir, à Tours, une nouvelle boutique a ouvert ses portes.
Inauguration, p'tits fours, champagne et ... p'tites culottes.

J'y suis allée avec une jolie brochette de blogueuses :
Pauline, Dans ma Boite
Noëmie, Notre Carnet d'Aventure 
Moricette, sa chaine Youtube
Elisabeth, Le Cas Stelda


On a bien papoté, rigolé, instagramé.
On s'est extasiées devant la collection Pomm'Poire : c'est frais, léger, un peu de fantaisie sans que cela ne soit too much.
Le tout à des prix abordables : en moyenne 20€ les soutiens-gorge, et 13€ les culottes/string/boxer.







Et si vous voulez craquer sur un ensemble Pomm'Poire, c'est au 30, rue Nationale.
Leur page FB
Et leur site.




Pour être informés des événements sur Tours et rencontrer notre joyeuse bande :
Les blogueuses de Tours.









Neige


dimanche 4 octobre 2015

L' Anti-Modeuse. #1




Juste la tenue du jour ...
N'allez pas croire que je me place dans la catégorie des blogueuses mode.
J’achète trèèèès rarement des fringues neuves.
Pas par manque de moyens, mais par philosophie.
Payer 50€ un pull ??
Fabriqué par des petites mains en Asie ? Par des firmes guidées par le profit ... j'évite.
Payer plus cher ? Pour des vêtements éthiques ? Why not, mais on verra ça le jour où je gagnerais le double de ma paye actuelle.

Je ne critique pas, ni ne juge les personnes qui aiment faire du shopping.
C'est juste mon point de vue. A titre tout à fait personnel donc, je ne conçois pas d'acheter des habits neufs.
Bon, tout de même. Il y a juste mes sous-vêtements et mes chaussettes qui ne sont pas d'occas'.
Et parfois une fringue, au coup de cœur. Je dirais 2 ou 3 par an.

Parfois, pour sortir et juste se sentir bien, il suffit de peu.
Simplement un jean's, un tee-shirt basique et une veste un peu baroudeuse.
Pas besoin d'en faire des tonnes.
Une touche de fard à paupière, une paire de boucle d'oreille, un pshitt de parfum ... un sourire ...



et c'est parti.


Tee-shirt : Esprit. 1 € en braderie.
Veste : Pas de marque identifiée. 2€ en braderie
Pantalon : Kiabi slim. 10€ en boutique.
Chaussure : bottine montante marron à lacet. 5€ en braderie.


Et toi, dis-moi.
Tu t'habille comment ?

vendredi 2 octobre 2015

Nouveau blog. Nouvelle vie.



Certains me connaissent déjà ... d'autres non ...
J'ai tenu pendant des années un blog quasi exclusivement culinaire.
Et puis ... moins l'envie de cuisiner.
Et puis, surtout ... une séparation. Une relation de 11 ans.
Et ce blog, on le tenait un peu à deux, c'était nos recettes fétiches, nos récits de voyage, nos restaurants préférés ...

                         
Alors j'ai besoin d'un nouvel espace.
Un endroit rien qu'à moi, pour raconter mes sorties, mes envies, mes repas (gourmandes, on ne se refait pas !), mes coups de cœur lecture ou cinéma ...

Neige In The City, car ma nouvelle vie, elle se passera en ville.
Car oui, forcément, je déménage.



                                   


Je ne sais pas à quelle régularité je publierai ici.
Au gré des événements, de mes lubies et au fil du chemin ... je ne planifie rien.

En attendant, je vous fait plein de chaudoudoux ;-)

Neige