mercredi 14 juin 2017

La Table du Grand Marché. [Resto - Tours]

Il figurait sur ma liste de restaurant à tester, au vu de sa bonne réputation.



Situé sur la place du grand marché (rebaptisée "place du monstre"  par les tourangeaux), en plein coeur du centre historique de Tours, sa devanture est plutôt discrète mais le menu donne envie de tout déguster rentrer dans l'unique salle du restaurant. (l'été, quelques tables en table en terrasses sont dressées sur la place) .



C'était un dimanche, on est venu sans réservation , mais relativement tôt pour avoir une table. Quelques minutes plus tard, le restaurant affichait complet.

La déco ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, ce devait être sobre et neutre.
Je virns de trouver une photo de la salle sur leur site internet :



Le service a été plutôt rapide et agréable. Les serveurs ont même brillamment géré les assaults humoristique de mon père 😅.


Passons au coeur du sujet, la cuisine !

On commence par des amuses-bouche pour accompagner le Cachaça :

Terrine de lapin chantilly de wasabi et tartare de 3 poissons. Il y avait 3 tartinettes de chaque mais l'un de nous a étè plus prompt à déguster que moi à dégainer l'appareil photo.



Puis, les entrées :



Terrine de foie gras et boeuf waggu, chutney pomme courgette et brioche.
Les tranches de boeuf en millefeuille etaient trop discretes pour en apprécier le gout, heureusement qu'une lamelle plus généreuse ornais la terrine. Dans le chutney, je n'ai pas senti la courgette. Mais l'ensemble se mariait bien.

Tartine de morteau, crème d'oignon et caramel d'orange. Sublimer la rusticité de la saucisse à l'oignon ... pari réussi !


Les plats :

Brochette de Saint Jacque à la crème de chèvre, chorizo ibérique, fondue de poireaux et poivron.
Ici, peu d'originalité si ce n'est la crème frolagère qui etait bien équilibrée. Des valeurs sûres sur les association de goût.

Duo d'agneau (confit et grillé), sauce bourguignonne, croustillant de legumes, grenaille et tomate confite.
J'aime moins le visuel de l'assiette avec cette symétrie un peu vieillotte. On retrouve l'aspect rustique d'un bourguignon mais au palais c'est bien plus raffiné. Je n'ai pas gouté aux croustillants mais l'agneau confit et effiloché etait fondant, tres bon. 


Cochon Duroc de Batallé, laqué au miel d'épices, flan d'endive au jambon et frites de patate douce.
La viande était tendre et les épices ne l'emporte pas sur le reste, ce qui peut être le travers de ce type de sauce.

Les desserts :

Ravioles croustillantes d'ananas et au poivre de Jamaïque, bouillon fruité à la citronnelle, glace mangue.
J'ai gouté au bouillon, qui était bon. Pas à l'ananas, je suis allergique. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu de croustillant dans l'assiette ... et mon père a répété deux fois qu'il s'agissait d'une " salade de fruit revisité". Ce ne fût pas son plat préféré du repas, donc.

Millefeuille de pomme facon tatin, mousse de caramel au beurre salé, sorbet pomme verte.
Ce tout pomme était agréable car alternance des textures (moeulleux, quasi liquide, croustillant).
Sucré mais pas trop, et la crème caramel ... délicieuse! 


Cuisine assez inventive, savoureuse, pas de fausses notes en cuisson et assaisonnements.
Les quantités dans l'assiette sont bien adaptées, ni trop peu, ni pas assez.


Une belle adresse !

La table du grand marché,
25 place du grand marché à Tours.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Owiii laisse-moi un commentaire !